avril 04, 2022
| accelerator

Wiarton cherche des moyens de contrebalancer le projet « Big Dig » avec des mégadonnées et des subventions aux entreprises



« Big Dig », le projet d’infrastructure et d’embellissement de 11 millions de dollars soigneusement planifié par la ville de Wiarton afin de revitaliser les deux pâtés du cœur de son centre-ville a été conçu pour donner un souffle nouveau au cœur de la communauté. Puis la pandémie de la COVID-19 a frappé, ajoutant de nombreux retards imprévus.

« La pandémie n’aurait pas pu tomber à un pire moment, » dit Danielle Edwards, gestionnaire du développement économique et des communications pour la Ville de South Bruce Peninsula, qui comprend Wiarton. « Le centre-ville de Wiarton n’a pas accueilli de visiteurs depuis deux ans. »

Les communautés rurales de partout en Ontario ont été durement frappées par la pandémie de la COVID-19. Mais pour Wiarton, une communauté qui dépend d’une fraction des 2,5 millions de touristes qui visitent la région de la péninsule Bruce pour se dégourdir et magasiner sur sa rue principale, un détour de deux ans est une éternité.

Beaucoup des environ 60 entreprises sur la rue Berford à Wiarton sont aux prises avec les impacts de la COVID-19. Edwards dit que quatre entreprises ont fermé leurs portes. Pour une communauté rurale d’un peu moins de 2 000 personnes, il n’est pas possible de diluer l’impact social et économique de la fermeture de ces quatre entreprises sur la rue principale. C’est le type de sentiment qui persiste et qui a un effet sur l’ensemble de la communauté. « Mon cœur saigne pour ces entreprises. Je veux faire tout ce que je peux pour aider à les appuyer, » dit-elle.

Cela était le poids qu’Edwards portait lorsqu’elle a fait une demande au programme Accélérateur d’entreprises locales de Ma rue principale. Ma rue principale est une initiative de deux ans établit en réponse à la pandémie de la COVID-19. Son financement provient d’un investissement de 23,25 millions de dollars du gouvernement du Canada par le biais de l’Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l’Ontario (FedDev Ontario) pour appuyer l’Institut urbain du Canada (IUC) et le Economic Developers Council of Ontario (EDCO) a offrir le programme. Il s’attache aussi à l’idée que les rues principales ne sont pas qu’un endroit où les gens et l’économie se croisent, mais le cœur des communautés de l’Ontario.

South Bruce Peninsula est une des 65 communautés dans le sud de l’Ontario qui reçoit une subvention non remboursable de 50 000 $ pour le salaire annuel d’un ambassadeur de rue principale afin de fournir du soutien et des conseils pratiques aux entrepreneurs locaux. En plus du financement pour un ambassadeur, ces communautés vont aussi recevoir jusqu’à dix contributions d’une valeur de 10 000 $ pour appuyer les nouvelles entreprises et les entreprises existantes.

« Être capable de fournir une subvention de 10 000 $ à une entreprise en difficulté, ou être capable de distribuer 10 000 $ comme une incitation pour attirer une nouvelle entreprise à s’établir dans le centre-ville de Wiarton va être très efficace, » dit Edwards.

Dans le cadre du programme, South Bruce Peninsula va recevoir un profil de marché communautaire. Créé à partir de milliers de points de données, le profil de marché communautaire va outiller les entreprises avec un portrait sophistiqué de la zone commerciale de leur communauté — la démographique cible, la façon dont les résidents dépensent leur argent et leur mobilité, leurs préférences et la façon dont ils préfèrent consommer les médias. Outre le profil de marché communautaire, Ma rue principale va aider à mener des sondages sur le terrain pour identifier les lacunes dans le marché.

Edwards explique que ce niveau de données sera un élément clé des efforts de revitalisation. Selon Statistique Canada, du milieu de 2020 au milieu de 2021, un nombre record de 64 000 personnes ont quitté Toronto pour s’installer dans d’autres régions de l’Ontario, la plus grande perte pour la ville au cours des 20 dernières années. Les communautés rurales sont l’un des bénéficiaires de cet exode, créant une occasion pour diversifier les rues principales avec de nouvelles idées et combler les sites vacants.

Edwards a remarqué que de plus en plus de résidents saisonniers ont décidé d’habiter à temps plein dans la péninsule Bruce. Lorsque les efforts d’embellissement de Wiarton se termineront au printemps de 2022, la ville pourra émerger comme un endroit à vivre et travailler encore plus attrayant. « Je crois que nous allons voir plus de gens déménager dans la région, » dit Edwards.

Elle parle d’expérience. Il y a trois ans, fatiguée de faire la navette entre Georgetown et Oakville et du rythme effréné de la vie à Georgetown, Edwards décida de déménager dans la péninsule Bruce. Elle dit qu’il n’y a aucun doute que les données et les subventions de Ma rue principale vont aider d’autres personnes entrepreneuriales à faire la même chose. « Je suis très optimiste dans notre capacité d’attirer de nouvelles entreprises. »

PARTENAIRES

Ma rue principale est un partenariat entre l’Economic Developers Council of Ontario et l’Institut urbain du Canada grâce.

Logo 01
Logo 02
Ma rue principale est financée par
Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l'Ontario:
Logo 03